Tout l'immobilier à Marseille, c'est sur www.immobilier-marseille.net
 
immobilier marseille 1er arrodissement immobilier marseille 3ème arrondissement immobilier marseille 4ème arrondissement immobilier marseille 5ème arrondissement immobilier marseille 6ème arrondissement immobilier marseille 7ème arrondissement immobilier marseille 8ème arrondissement
 

Marseille

1er arrondissement

 

Fondé en 1967, le jardin des vestiges, situé en plein cœur historique de la ville retrace l'histoire de la cité phocéenne depuis sa fondation en 600 avant J.C. Très culturel et particulièrement touristique, ce parc faisant également office de musée dissimule de nombreux vestiges antiques tels que la corne du Lacydon, le rempart oriental de la cité hellénistique (2ème siècle avant J.C.), une voie dallée (4ème siècle après J.C.), un bassin d’eau douce (1er siècle après J.C.), ou encore une épave de navire datant pour sa part du 3ème siècle.
Comptant plus de 6000 costumes cousus par de grands noms pour certains d’entres eux, le musée de la mode fait l’allégorie des temps forts de la mode des années 30 jusqu’à aujourd’hui. Organisant régulièrement des expositions retraçant la carrière d’un couturier ou relatant l’apogée d’une tendance, ce lieu attire chaque année de nombreux curieux. 

Rassemblant une exceptionnelle collection d’œuvres d’art datant essentiellement du 15ème et  16ème siècle, le musée Grobet Labadié est un hôtel particulier réhabilité par un couple de passionnés souhaitant mettre à jour leur incroyable collection personnelle. Tentures, sculptures, peintures ou encore vaisselle, le lieu regorge d’objets anciens particulièrement atypiques.

 

Belsunce

Situé en plein centre ville de Marseille non loin de la Canebière, Belsunce doit son appellation à un membre du clergé nommé Monseigneur Belsunce. Evêque de Marseille, cet homme s’investit particulièrement dans la lutte contre la peste. Depuis 1997, le quartier a pris place dans le projet de réhabilitation urbaine dans le but de parvenir à une meilleure mixité sociale.

Quartier populaire souvent considéré comme sale et dangereux, Belsunce dont la population est majoritairement issue d’Afrique du Nord serait pourtant sur le point de changer entre autre grâce à l’apparition de la bibliothèque de l’Alcazar, apportant renouveau et oxygène à ce quartier en déclin. Construite et inaugurée en 2004 à la place de l’ancien music-hall, la bibliothèque a su conserver la splendide façade de style art nouveau du bâtiment d’origine.

Aussi, non loin du Cours Belsunce, situé à l’angle de la rue d’Aix et de la rue Nationale, l’Hôtel de Pesciolini, datant du début des années 70 offre un spectacle étonnant.

Pour sa part, la porte d’Aix symbolisant l’Arc de triomphe marseillais a été érigée à l’extrémité nord de la ville au cours du 19ème siècle. Malgré de nombreuses restaurations successives, le monument est aujourd’hui très détérioré et il est désormais presque impossible de visualiser correctement les fresques remémorant les batailles d’Austerlitz ou encore d’Héliopolis.
…………………………………………………………………………………………………...

 

Noailles

Devant son appellation à la rue Noailles, ce quartier a été fondé en 1666, en même temps que la Canebière. Située entre la porte des remparts et le cours St Louis, cette zone fut d’abord fréquentée par de riches familles bourgeoises qui lui conférèrent le nom aujourd’hui abandonné de « rue des Nobles ». Le très célèbre constructeur de galères Jean Baptiste Chabert y fit construire un splendide hôtel particulier qu’il loua à son lieutenant Jacques de Noailles. En mémoire à cette personnalité influente de l’époque, la rue conserva ce nom qui s’étendit peu à peu à la place mitoyenne, puis au quartier tout entier. Quartier très controversé, Noailles fait actuellement polémique, car particulièrement insalubre, il serait en plus devenu un véritable coupe gorge.

Se trouvant en plein centre de l’ancienne gare de l’Est devenue la station de métro Noailles, la galerie des transports relate l’histoire des transports de la ville. Tramways et vieilles locomotives s’y côtoient en toute convivialité.  

Un peu plus loin, sur l’avenue Camille Pelletan, le marché du soleil vous dépaysera totalement. Tel un souk en plein Marrakech, ce marché vous propose une multitude de produits orientaux. Epices, vêtements, mobilier déco, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin et à des prix très attractifs (attention toutefois aux contrefaçons). Détérioré lors d’un incendie en juin 2008, le marché est en attente de réouverture.

Situé à proximité de la Canebière, le marché des Capucins surprend par l’étrangeté des produits proposés à la vente. Fruits et légumes venus de contrées lointaines côtoient sans mal viande et poissons originaires d’Asie ou du Maghreb.
Non loin de là, bâtie à l'effigie d’un temple antique, la Halle Pujet est un édifice qui abritait jadis un marché aux poissons et aux viandes. Construite par l’architecte Pierre Pujet au 17ème siècle,  elle fut successivement transformée en chapelle, puis en commissariat avant de retrouver son apparence originelle au cours du 20ème siècle, lors d’une restauration. …………………………………………………………………………………………………...

 

Le Chapitre

Situé à l’extrémité nord de la célèbre Canebière, le quartier du Chapitre est riche de secrets. Vous pourrez notamment y apercevoir l’académie de Marseille.  Créée en 1726 à l’image de l’Académie Française, elle rassemble les éminentes personnalités issues des sciences ou encore des arts et des lettres.

Aussi, en vous aventurant un peu plus loin, vous pourrez entrevoir l’église des réformés dont l’appellation réelle est St Vincent de Paul. Construite de 1855 à 1888 dans le pur style gothique si représentatif du 13ème siècle, l’édifice fut réalisé sur un modèle ogival bâti sur les plans de l’abbé Pougnet par l’architecte Reybaud.

Enfin, élevée en 1903 au centre du square Stalingrad par le sculpteur Hugues, se dresse la très majestueuse fontaine des Danaïdes qui met en scène les filles du roi Danaos. Soupçonnées d’avoir assassiné leurs époux mutuels, elles furent ainsi condamnées au tourment perpétuel de remplir une barrique sans fond.
…………………………………………………………………………………………………...


Opéra

Orné notamment d’allégories d’Apollon et d’Aphrodite, mais également d’un péristyle ionique, l’Opéra de Marseille est l’un des plus beaux d’Europe. Construit en 1787, l’Opéra de Marseille est l’un des plus anciens et des plus fréquentés de France. Longtemps appelé « Le Grand Théâtre », il est situé à seulement deux pas de la Canebière. Le projet de base de l’architecte Ledoux fut abandonné au profit de celui de Benard qui dépassa largement le budget initialement prévu afin que voit le jour un lieu époustouflant. Aujourd’hui seule la façade et la colonnade ionique d’origine ont été conservées principalement à cause d’un incendie ayant touché l’Opéra en 1919.

Erigée entre 1852 et 1854, le palais de la bourse amorce la montée en flèche des constructions publiques au sein de la ville. Abritant depuis 1599 la plus vieille chambre de commerce de l’hexagone, ce lieu évoquant les temps forts du commerce fut le premier édifice construit sous le second empire. Aussi, ce bâtiment renferme le musée de la marine et de l’économie dans lequel se côtoient bon nombre de peintures, maquettes et affiches remémorant toute  l'histoire de la ville portuaire depuis le 16ème siècle.
.………………………………………………………………………………………………...

 

Saint-Charles

Le quartier Saint Charles possède un passé chargé de souvenirs. On y trouve entre autre la gare principale de Marseille. Principale gare ferroviaire de l’agglomération marseillaise, cette gare construite par Gustave Desplaces a connu sa première inauguration le 8 janvier 1848 tandis que les derniers travaux furent achevés plusieurs années plus tard.  Longtemps considérée comme le point de ralliement des personnes souhaitant se rendre en Afrique et au Moyen-Orient, cette gare communique désormais directement avec le centre ville de Marseille grâce à un immense escalier édifié en 1925 et aujourd’hui classé monument historique.

Donnant sur le boulevard d’Athènes, cette gare enregistre un trafic annuel d’environs 15 millions de voyageurs par rapport aux 7 millions du début du second millénaire, grâce notamment à la liaison TGV actuelle reliant Marseille à Paris en moins de 3 heures.

Quant à eux, bien qu’ayant débutés en 1911, les travaux d’aménagement de la faculté des sciences créée en 1854 ne s’achevèrent finalement qu’en 1922. En effet, stoppés brutalement par la première guerre mondiale, les travaux ne reprirent d’une dizaine d’années plus tard afin que soit érigée la désormais célèbre faculté des sciences de Marseille. Obligeant l’architecte en charge du projet à sans cesse revoir ses plans de conception, la construction trahit toutefois ses secrets de fabrications. Bien que considérablement simplifiée à la demande de ses commanditaires, le bâtiment conserve néanmoins un aspect notable, qualifiant à l’époque le projet de moderne et d’ambitieux.
…………………………………………………………………………………………………...

 

Thiers

Tirant son nom du président de la 3ème république en place de 1871 à 1873, ce quartier est dédié à Adolphe Thiers, né à Marseille en 1797. En plus d’accueillir le Théâtre du Gymnase, ce quartier possède le plus vieux lycée de la ville tirant son nom de la même personne puisqu’il s’agit du lycée Thiers.

Arrondissements de Marseille | 1er arronsissement | 2em arronsissement | 3em arronsissement | 4em arronsissement | 5em arronsissement | 6em arronsissement | 7em arronsissement | 8em arronsissement | 9em arronsissement | 10em arronsissement | 11em arronsissement | 12em arronsissement | 13em arronsissement | 14em arronsissement | 15em arronsissement | 16em arronsissement
 
immobilier marseille 9ème arrondissement immobilier marseille 10ème arrondissement immobilier marseille 11ème arrondissement immobilier marseille 12ème arrondissement immobilier marseille 13ème arrondissement